Les trois nouveaux champions de la saison !

Attendues par tous les aficionados de la communauté des jeux Playnitude, les finales de fin de saison se sont déroulées ce 03 avril 2011 et nous auront offert trois magnifiques champions.

 

stadetoulousain31.jpgstockholm-copie-1

FINALE ELITE XV MANAGER

Stockholm IF   0-21   STADE TOULOUSAIN31

Le STADE TOULOUSAIN31, après s’être fait détrôner de son titre de champion ELITE de XV Manager la saison dernière par l’équipe du NTK-Story, a finalement récupéré son dû cette saison en disposant facilement du Stockholm IF sur le score de 0-21. Grâce à l’énorme force de son pack, les joueurs de flocgascon ont littéralement étouffé l’équipe adverse.

Le jeu mit toutefois longtemps à se décanter, avec une première pénalité réussie par Dupuis à la 19ème minute du match. Puis à la 29ème c’est Dusaut, à la suite d’un fantastique travail de Lecouls mettant au piquet Clerc et Rolf, qui réussit à aplatir pour l’essai, dont la transformation par Dupuis fut raté (0-8).

Qu’à cela ne tienne, l’équipe du STADE TOULOUSAIN31 continua son travail de sape et, juste avant la mi-temps, les joueurs de l’équipe, emmenés par CHABAL autour d’un maul puissant, acculèrent les protégés de supersympa jusqu’à la ligne d’en-but pour mener 0-13 grâce à PELOUS.

La seconde mi-temps vit une nouvelle pénalité réussie par Dupuis, portant le score à 0-16 et enfin un dernier essai de MAS à la 58ème minute. Aidée notamment par une grosse performance de LECOULS, l’équipe du STADE TOULOUSAIN31 l’a donc logiquement remporté face au Stockholm IF, qui n’a pas à rougir de sa performance et peut se féliciter d’être arrivée aussi loin dans la compétition.

 


 

 

santjulia.jpgmontech.jpg

  FINALE ELITE 11 MANAGER

UE Sant Julià      1-3       Montech

Est-ce réellement une surprise ? Plus forte sur le papier, plus forte tout court, l’équipe de Montech réalise l’incroyable exploit de gagner pour la troisième fois consécutive le championnat ELITE de 11 Manager au terme d’une rencontre facilement dominée malgré l’ouverture du score en tout début de seconde mi-temps par le buteur phare de l’UE Sant Julià, l’inébranlable Cascarino.

Largement dominateurs avec plus de 60% de possession de balle, les joueurs de Montech, d’abord malheureux suite à une frappe sur la barre transversale de Ludo à la 19ème minute et un énorme boulet de canon d’Anthony sur le poteau (45e+4)  sont parvenus à répliquer par trois fois au cours de cette seconde période.

C’est tout d’abord Ludo qui sonna la charge d’un tir au ras du sol qui laissa Wakabayashi sans réaction (56e), puis Jordan, qui par deux fois, à la 69ème et à la 79ème minute d’un missile en pleine lucarne, scellèrent le sort de cette rencontre pour couronner de succès – une fois de plus -  le manager de cette incroyable équipe, kékette.

L‘UE Sant Julià et son manager zoz, malgré un bon match de Valderrama et Voller, ne pouvaient tout simplement rien faire.


 

cagliair.jpg    realcagliari-copie-1

FINALE ELITE 5 MANAGER 

OZ Taïpans   84 – 95   Cagliari Gladiators

Pour la première fois de sa jeune histoire, l’équipe des Cagliari Gladiators est la nouvelle équipe championne de 5Manager grâce à une belle victoire 95 à 84 face au premier vainqueur de l’histoire de ce championnat ELITE, les OZ Taïpans.

Si les Cagliari Gladiators étaient légèrement favoris sur le papier pour l’emporter, ils ont surtout pu bénéficier des nombreuses fautes commises par les joueurs des OZ Taïpans au cours d’une rencontre marquée par 6 expulsions dont 4 pour la seule équipe des OZ Taïpans.

Menés pendant toute la moitié du match, les joueurs du Cagliari Gladiators, motivés par leur manager nono783 se sont par la suite réveillés, emmenés par Clyde Drexler et Jamal Mashburn, auteur de nombreux lancers francs, pour prendre l’avantage et ne plus jamais le lâcher jusqu’à la fin du match.

Les joueurs de buche40 seront sans doute furieux de la prestation de l’arbitre durant le match mais ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes pour leur manque de discipline tactique qui amena l’équipe des OZ Taïpans à commettre un nombre incalculable de fautes. Les joueurs du Cagliari Gladiators méritent, dans l’ensemble, la victoire, et on ne peut que leur tirer un grand coup de chapeau pour ce premier titre qui pourrait très bien être le premier d’une longue série.

avatar

Florian