Finale de Super Elite

Présentation de la finale de Super Elite

Cette saison de Super Elite était placée sous le signe du classicisme avec les 4 protagonistes les plus réguliers au rendez-vous des demi-finales. Ces dernières ont elles aussi donné dans le classique. En effet, le quadruple champion en titre S57D a vaincu l’éternel demi-finaliste malheureux kkbob13. De son côté, Joyeux64 a vaincu Laka en prolongation après l’avoir écarté aux tirs au but l’an passé. C’était la 3è fois consécutive qu’ils se rencontraient en demi-finale.

S57D a assuré sa qualification sans trop trembler. Même rapidement en infériorité numérique après l’expulsion du milieu défensif Geert dès la 36è minutes, le rouleau compresseur néerlandais n’a jamais été inquiété. Avec un total de 15 occasions de but à 3, il aura totalement dominé cette demi-finale. Erasmus en première mi-temps, puis Deon et Pieter en seconde auront rapidement mis à l’abris le maître de ce jeu. La réduction du score d’Akatsuki dans les arrêts de jeu n’est qu’anecdotique, mais elle est à souligner car il ne s’agit que du deuxième but encaissé par S57D depuis le début de la saison, soit en 16 matches. C’est un petit motif de satisfaction que n’a pas manqué de souligner l’ancien sélectionneur rasta à l’issue de la rencontre. S57D se qualifie donc pour sa cinquième finale consécutive et briguera un cinquième titre, ce qui ferait de lui le meilleur manager de l’histoire de ce jeu, devant Kekette.

Dans l’autre demi-finale, Joyeux64 et Laka se sont livrés à un duel tactique dans un match fermé. Ce scénario est habituel entre ces deux équipes. Il y a deux saisons, c’est laka qui l’emportait 2 à 1 pour se qualifier pour la première fois pour la finale. L’an passé, les deux équipes n’avaient pas réussi à se départager, ni même à ouvrir le score. Joyeux s’était qualifié aux tirs au but. Le week-end dernier, le scénario s’est répété. Si les Jamaïcains ont dominé la première période, se créant 2 occasions de but, les Ecossais se sont montrés les plus pressants et dangereux en deuxième mi-temps avec 3 tirs au but. C’est en début de prolongation que Zoe Barnes, l’expérimenté milieu de terrain marocain des Ballons de plomb qui trouvera finalement l’ouverture. Dans ce match verrouillé, plus rien ne sera marqué et les Jamaïcains se qualifient donc pour leur 4è finale de Super Elite, la 3è contre le RedStar31 de S57D… Quand on vous parlait de classique…

Ces deux managers se connaissent par coeur et sont donc habitués à se rencontrer en finale, que ce soit en club comme en sélection. Comme d’habitude, S57D sera favori à sa propre succession. L’an passé il s’était imposé 1 à 0 mais n’avait jamais été inquiété. Cette saison, il a réussi un match parfait contre les Rastas, les laminant 4 à 0. Les chances de Joyeux64 d’accrocher une seconde étoile sont infimes mais personne n’est à l’abri d’un jour sans, pas même S57D. Le sélectionneur batave est invaincu depuis plus de 3 saisons (dont les 2 dernières saisons à 15 victoires en saison régulière). Sa dernière défaite l’était contre Joyeux64 en fin de saison T2 2013… Une éternité…

Rendez-vous dimanche à 15h pour suivre ensemble le sommet de la saison, le match auquel chacun d’entre nous rêve de participer. S57D rentrera-t-il dans la légende en devenant le premier manager à remporter 5 titres consécutifs ou Joyeux64 réussira-t-il le coup de tonnerre que chacun attend depuis bientôt 5 saisons mais que personne n’a encore réussi à accomplir ?

Mots-clés : ,
avatar

Joyeux64