Finale de la Coupe du Monde 11manager

26 juin 2014, finale de la Coupe du monde 2014: Jamaïque 0 – 2 Pays-Bas

C’était la finale annoncée et attendue depuis le tirage au sort. Aucune de ces deux équipes données favorites n’a connu le moindre faux pas durant la compétition et selon toute logique, elles se retrouveront donc jeudi soir à 20 h pour la grande finale.

Il s’agit de la revanche de la dernière finale, qui opposait déjà la Jamaique aux Pays-Bas, grands favoris de la compétition. Les Bataves, encore jeunes et inexpérimentés, étaient alors passés à côté de leur finale et s’étaient lourdement inclinés 4 à 2 face à l’équipe dirigée par kkbob13. Ce dernier, bien aidé par l’ensemble du staff rasta, avait alors réussi à trouver la clé pour battre l’armada de S57D et Fabrice95.

Avant ce match, les Jamaicains détenaient les trophées de toutes les compétitions officielles possibles, mais les Champions d’Europe voulaient accrocher leur première étoile de champion du monde à leur palmarès et à leur maillot orange. Leur sélectionneur, le déjà légendaire et panthéonisé S57D, en avait d’ailleurs fait sa priorité, son objectif majeur. Mais l’ancien sélectionneur néerlandais (7 mandats) et actuel sélectionneur rasta depuis 3 saisons, Joyeux64, voulait lui aussi soulever le dernier trophée qu’il manque à son riche palmarès (même s’il l’a déjà gagné en tant qu’adjoint de kkbob13 par le passé). L’un de ces deux illustres managers allait atteindre la plénitude (sans jeu de mot) à l’issue de cette finale, alors que l’autre serait forcément déçu et devra patienter encore avant de soulever ce trophée.

Grandissimes favoris, les Pays-Bas avaient broyé tous leurs adversaires jusqu’à présent et s’étaient imposés à 2 reprises en préparation face à la Jamaïque. Ils abordaient donc cette finale face au pays hôte en position de force. Pourtant leur sélectionneur S57D se voulait prudent juste avant le début du match.

L’entame de match lui a donné raison. Alors qu’on s’attendait à voir les Hollandais prendre possession de la moitié de terrain adverse comme à l’accoutumée, c’est précisément le contraire qu’il se passait ce jeudi soir. Habitués à faire le siège du but adverse et à multiplier les frappes jusqu’à trouver enfin l’ouverture, les Bataves étaient cette fois acculés dans leur propre moitié de terrain. pire, ils ne voyaient pas le ballon, et c’est même leur gardien, Andries, qui a du les sauver à plusieurs reprises, face à ses coéquipiers de club Deon tout d’abord (7è minute) puis Andrew par deux fois (11è minute puis 20è minute). Il a ensuite repoussé la frappe de l’âme de la sélection jamaicaine, tata, à la 35è minute. On s’attendait au scénario inverse. On s’attendait à voir Edwin Van der Star sollicité à de nombreuses reprises. Il n’aura pas vu un seul ballon de la première période. Les Néerlandais étaient comme paralysés, pris à la gorge. Le spectre du scénario de la dernière finale se profilait.

Après quelques changements des deux côtés et une période d’accalmie, les joueurs de Joyeux64 reprenaient leur marche en avant. Le défenseur centra Jevaughn était tout proche d’ouvrir le score, mais sa frappe trouvait une nouvelle fois les gants d’Andries, le sauveur du peuple « Oranje ». Le portier du RedStar31 (équipe de loin la plus représentée sur le terrain) réalisait ensuite un double miracle quelques minutes après l’heure de jeu. Il détournait en corner successivement les tentatives des deux nouveaux attaquants jamaïcains, Ragnar Lodbrok et Kevaugnh. Sur le 2è corner, successif à la frappe de Kevaughn, Andries était enfin battu mais il était suppléé par son coéquipier Nikolaas, qui contrait la tentative de M’Bia et préservait le score nul et vierge, malgré les huit tentatives rastas.

Il a fallu attendre la 72è minute pour voir enfin la première frappe hollandaise. Elle fut signée par l’ancien Van Persie, entré en début de deuxième mi-temps. Mais Edwin Van der Star restait vigilant pour son premier ballon du match. Les Jamaïcains repartaient alors à l’attaque, et Barrett, déjà buteur en fin de match en quart de finale et en demi-finale, se procurait une nouvelle occasion. Sa frappe était imparable. Andries était enfin battu…. Mais Nikolaas sauvait une nouvelle fois son équipe sur sa ligne de but en détournant cette frappe de Barrett de la tête. Dans le prolongement de cette action, Dirk dégageait son équipe. Ce même Nikolaas récupérait la balle au milieu de terrain et se lançait dans un raid solidaire… Qui allait aboutir par la deuxième parade De Van der Star. Le match s’emballait alors qu’il restait un peu moins d’un quart d’heure à jouer encore.

En cette fin de match, les hommes de S57D semblaient mieux physiquement que ceux de Joyeux64. En témoigne, une nouvelle occasion hollandaise dans les dix dernières minutes. L’inévitable Nikolaas, meilleur buteur de la compétition, servait l’entrant Mouritz dans la profondeur. Ce dernier libérait son équipe et l’ensemble du fervent peuple « oranje » en prenant à contre-pied Van der Star. Abattus, les Rastas ne s’avouaient pourtant pas vaincus, portés par les 9 occasions de but qu’ils s’étaient procurés jusque là. Mais sur l’une de leurs attaques, Kevaughn fut pris au piège du hors-jeu. Sur le coup-franc suivant, les Jamaïcains laissaient des espaces et jouaient haut pour récupérer le ballon, mais Pieter, le meilleur passeur de la compétition, profitait des espaces pour trouver Van Persie. Ce dernier crochetait Matthieu et battait Van der Star. Terrible fin de match pour des Rastas qui auront dominé la partie pendant 80 minutes, avant de céder physiquement et mentalement dans les dix dernières minutes.

Les Hollandais succèdent donc aux Jamaïcains au palmarès de la compétition et s’offrent donc leur premier titre de champion du Monde. La Jamaïque ne peut que l’en féliciter, même si la tournure du match laisse d’énormes regrets au staff rasta, qui se reflètent dans les larmes de leurs joueurs. Gagner la Coupe du Monde à domicile était le rêve le plus cher de toute la nation rasta. C’est la deuxième fois qu’ils échouent en finale à Kingston, après 2012. Un brin superstitieux, pas sûr qu’ils se portent candidat à une prochaine organisation de si tôt ;)

Bravo à S57D et au staff hollandais, nous leur souhaitons de bien profiter de ce titre et de bien le savourer pendant les 3 prochaines saisons au moins.

Joyeux64

Mots-clés : , , ,
avatar

Joyeux64